QU’EST QUE LA ROUILLE ? QUEL PRODUIT POUR TRAITER LA ROUILLE ?

La rouille fragilise les objets qu'elle attaque dans un phénomène appelé la corrosion. Ce phénomène s’accumule au fil du temps sur le fer ou ses alliages lorsqu’ils sont exposés à l’oxygène et à l’eau. La rouille est un phénomène complexe d’oxydoréduction dont la réaction chimique se produit en présence de 3 éléments : l’eau, du gaz carbonique dans l’air et une impureté de surface (généralement il s’agit du carbone présent dans l’acier). 

1/ QUELS SONT LES DIFFERENTS TYPES DE METAUX ?

• Les métaux ferreux

Ce sont les alliages composés partiellement de fer comme la fonte ou l'acier (fer + carbone). Ils ont de très bonnes résistances mécaniques mais ont tendance à être très sensibles aux phénomènes de corrosion comme l'oxydation (apparition de rouille).

• Les métaux non ferreux

Ce sont des métaux ou alliages qui n'ont pas de fer dans leur composition. Ils sont particulièrement lisses et reçoivent donc difficilement les peintures et résines par manque d'accroche. Les plus communs sont l'aluminium, le zinc, le cuivre, le chrome, l'étain, le plomb ou le nickel. Parmi les alliages non ferreux, on pourra citer le bronze (cuivre + étain) ou le laiton (cuivre + nickel). On classe également l'inox et l'acier galvanisé dans les métaux non ferreux car leur couche superficielle (protection extérieure) n'est pas composée de fer mais d'oxyde chrome ou d'oxyde de zinc.

2/ POURQUOI CERTAINS METAUX S'OXYDENT-ILS PLUS VITE QUE D'AUTRES ?

On dit des métaux qu'ils sont plus ou moins « nobles ». Dans un même système (comme les alliages), c'est toujours le métal le moins noble qui va s'oxyder en premier. Par exemple dans le laiton (cuivre + nickel), c'est le zinc qui va s'oxyder en premier car il est moins noble que le cuivre, on va donc se retrouver avec du cuivre poreux en surface du laiton.

3/ POURQUOI CERTAINS METAUX SONT-ILS NATURELLEMENT PROTEGES DE LA CORROSION ?

Certains métaux comme le Chrome, le Zinc ou l'Aluminium ont la capacité de former sous l'effet de l'oxydation (corrosion) des oxydes qui sont adhérents et stables à la surface d'un métal (oxyde de Chrome ou oxyde d'Aluminium). L'oxyde de fer (la rouille) est au contraire un oxyde qui n'est ni stable ni adhérent, et va avoir tendance à s'effriter et à se désagréger.

C'est pourquoi certains métaux ou alliages sont naturellement protégés de la corrosion :

• L'acier inoxydable (ou « inox ») est un acier dans lequel on a ajouté du Chrome. Le Chrome va s'oxyder en surface et créer une couche protectrice stable et adhérente d'oxyde de Chrome, et ainsi protéger l'acier en dessous.

• L'acier galvanisé est un acier que l'on a recouvert d'une couche de Zinc. Le Zinc étant moins noble que l'acier, il va s'oxyder avant celui-ci au contact de l'air. Une fois oxydé, le Zinc va former une couche protectrice stable et adhérente d'oxyde de Zinc, et ainsi protéger l'acier en dessous.

• L'Aluminium puisqu'ils vont former en surface du matériau une couche protectrice d'oxyde stable et adhérent.

4/ QUELS REVETEMENTS POUR LES QUELS METAUX ?

• La préparation du support 

C'est l'étape la plus importante car toute la suite de la mise en peinture va dépendre de celle-ci. Le support métallique qui recevra les revêtements doit être propre, dégraissé, cohérent, sain et parfaitement sec. Les éventuelles traces de rouilles doivent être neutralisées par action mécanique (brossage, égrainage, ponçage) et/ou chimique (dérouillant phosphatant, acides spécifiques). En cas de traces de rouilles épaisses dans la profondeur, on peut utiliser un convertisseur de rouille (souvent des acides taniques qui vont attaquer la rouille pour la convertir en tannate, qui est un sel stable).

• Les primaires

Les métaux non ferreux ayant tendance à avoir une accroche difficile, il est quasi systématiquement conseillé de passer un primaire en première couche afin de créer une adhérence suffisante avec la peinture de finition. Ceci reste toutefois vrai sur les métaux ferreux où on privilégiera d'ailleurs un primaire anti rouille qui, en plus de créer un pont d'adhérence avec la finition, apportera une protection supplémentaire au métal. Pour les atmosphères agressives (maritimes, industrielles, etc...) on privilégiera un primaire phosphatant (qui transforme chimiquement certains métaux en phosphate de métal stable et insoluble) qui va permettre de créer une couche de protection durable à la surface du métal.

• Les Finitions 

Il existe différents types de finitions : mono ou bi-composants, glycéro, alkyde uréthane, PU, époxy, en phase aqueuse ou solvant, etc... Il est important que la finition soit compatible avec le support/ primaire et que les délais de recouvrement soient respectés (mouillé sur mouillé, mouillé sur sec, délai minimal ou maximal, etc...). L'utilisation de laques colorées ou de vernis en couche de fermeture permet d'augmenter la longévité du système de final.

COMMENT TRAITER LA ROUILLE ? 

Traiter la rouille en utilisant notre peinture DEPRO® ROUILLE : laque antirouille traitante et décorative. La peinture est multiples actions : elle traite la rouille, elle est décorative, et elle est conçue pour être appliquée directement sur métal ferreux rouillé, humide ou mal dégraissé. En un seul produit DEPRO® ROUILLE supprime le sablage, le primaire et la laque de finition. S’adapter et utilise la rouille et l’humidité éventuelle du support. Les différentes couches stabilisées, elles constituent une protection supplémentaire du métal. 

La peinture est une excellente résistance aux agents atmosphériques, aux fumées, aux goudrons. 

Vous avez besoin d’un conseil spécifique ? N'hésitez pas à nous contacter au 02 48 62 01 50 ou par mail à info@deproma.com. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais !

Nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Certains sont essentiels, d'autres nous aident
à améliorer ce site Web et votre navigation,
et à collecter des statistiques de navigation
et d'utilisation du site (tels que Google Analytics).
Pour en savoir plus, accédez à notre politique de confidentialité